L’archive de soi


Lettre de Christian Boltanski à Pierre Restany, envoyée le 24 octobre 1969, contenant un sachet en tissu enfermant des cheveux de l’artiste, Fonds Pierre Restany [28492.PREST.XT280/2], INHA-collection Archives de la critique d’art.

Sur une enveloppe blanche de petite taille, le nom et l’adresse du destinataire sont inscrits d’une écriture discontinue : « Monsieur Restany, 53 avenue Foch, Paris 16 ». Au dos de celle-ci, l’identité de l’expéditeur est révélée par une élégante inscription imprimée du nom de l’artiste Christian Boltanski.

L’objet qui a retenu mon attention se trouve à l’intérieur de l’enveloppe, enfermé dans un écrin de tissu blanc et retenu par des aiguilles disposées de façon à ce que le mystère demeure intact. Des traces de rouille sur le morceau de tissu indiquent que Restany a dû se confronter à l’objet insolite en ayant déplacé les aiguilles après l’ouverture. Pour ma part, ce n’est que grâce à des palpations opérées à même le contenant ainsi qu’à l’écoute attentive du crissement qui s’en dégage que je me suis approchée au plus près de cette rencontre avec l’archive.

Mais, comment avoir la preuve formelle qu’il s’agisse véritablement d’une mèche de cheveux appartenant à l’artiste subversif, mais non dépourvu d’humour, Christian Boltanski à l’intérieur de cette enveloppe artisanale ? En effet, une interview de ce dernier donnée à Delphine Renard[1] sème le doute. Soixante petits sachets en drap blanc contenant des cheveux ont été fabriqués puis envoyés entre septembre et octobre 1969 à diverses personnalités de la scène artistique contemporaine. Or, l’œuvre de Christian Boltanski a pour objectif de défier le spectateur, qui, trop souvent se laisse submerger par la valeur affective de l’objet dont il oublie de remettre en cause l’authenticité. De là, il indique à son interlocutrice que parmi ses envois se seraient glissés non plus des mèches de cheveux mais des poils de caniche !

L’artiste a toujours placé le récit autobiographique au cœur de son travail, qu’il lui soit propre ou qu’il se le soit approprié. Ainsi, l’envoi symbolique mais lourd de sens d’une mèche de cheveux considérée comme un don de soi ou un fragment de l’intime fait état de son envie de postérité. Autrement dit, la démarche artistique de Boltanski s’inscrit pleinement dans l’art des archives. En effet, toute sa vie, son œuvre s’attache à laisser une trace de son passage en conservant et en rendant compte de chaque moment de son existence.

Restany, s’il n’a pas fait mention de ce colis incongru au sein de sa correspondance de l’année 1969, l’a conservé méticuleusement et inclus dans son fonds en tant que témoignage de l’activité de la scène artistique parisienne de la fin des années 1960. Parmi les autres documents conservés dans le dossier se trouve également une lettre inventive de Christian Boltanski dans laquelle l’artiste parodie une situation d’urgence et enjoint le critique d’art à le sortir de cette impasse. Enfin, des notes manuscrites, des invitations à des conférences et expositions, différentes versions de courriers adressés à des artistes internationaux en très grand nombre témoignent de l’intérêt sans cesse grandissant pour la démarche sociologique du critique d’art dans les années 1970, ainsi que de sa qualité d’observateur averti de la scène contemporaine mondiale.

Héloïse Guerin


[1] « Entretien avec Delphine Renard », dans Boltanski (dir. Bernard Blistène, Christian Boltanski), catalogue de l’exposition aux Galeries contemporaines du Centre Georges Pompidou, 1er février au 26 mars 1984, Paris, Centre Georges Pompidou, 1984.

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s